La petite histoire… des bottes

LA PETITE HISTOIRE… DES BOTTES

Le point commun entre d’Artagnan, Brigitte Bardot et un conte de Perrault ? Les bottes bien sûr. Elles sont aux pieds de toutes les filles stylées et font un retour en force dans les tendances de cet hiver. Mais au fait, d’où viennent-elles ?

Les bottes, c’est une histoire de mode qui remonte à des siècles !

DES ORIGINES MASCULINES


Sauf que pendant longtemps, ce sont ces messieurs qui en ont eu l’exclu. Du XVIème au XIXème, les bottes se divisent en trois catégories bien masculines : la botte cavalière de chevalier, la cuissarde de mousquetaire et la santiag de cowboy. La cavalière se transformera en botte de soldat sous Napoléon, durant tout le XIXème puis dans les tranchées de 14-18. La cuissarde, signe de bravoure, se porte fièrement. Ce sont elles qui habillent le fameux chat du Marquis de Carabas sur toutes les gravures de l’époque. Un chat rusé et courageux. Bref, un chat botté. Enfin, la santiag, d’origine texane ou mexicaine, les puristes s’affrontent, est portée par les cavaliers gardiens de vaches. Ses talons biseautés sont conçus pour s’accrocher aux étriers et offrir une meilleure stabilité.
Il faudra attendre le début du XXème siècle siècle pour que les femmes s’emparent de la botte cavalière pour monter à cheval, en amazone évidemment puis carrément les années 50 et 60 pour qu’elles lui donnent ses lettres de noblesse mode.

DU WESTERN AUX YÉYÉS

Dans les années 50 et 60, le western popularise la santiag. John Wayne, Clint Eastwood, Henry Fonda, Clark Gable et même Marilyn Monroe (qu’on adore dans Les Désaxés avec son jean levis et ses santiags) en font une véritable icône de mode. En France, c’est évidemment Johnny qui s’en fait l’ambassadeur le plus culte.
Dans un domaine plus mode, les swinging 60’s bottent les femmes qui ont du style. La mode yéyé fait la part belle aux bottes qui se portent à mi mollet et plates ou à talons carré. Avec leur minijupe Mary Quant, leur robe Paco Rabanne ou la Mondrian de Saint Laurent, Twiggy, Françoise Hardy, Sylvie Vartan et les autres sont forcément en bottes. Le modèle de rêve ? Les bottes Courrèges blanches en vinyle.
Fin des années 60, Nancy Sinatra chante même un hymne aux bottes dans son tube « These boots are made for walking » quand Brigitte bardot affole les foules en cuissardes noires sur sa fameuse Harley Davidson. Les scopitones sont depuis devenus mythiques !

LE RÈGNE DE LA CUISSARDE

1990 : choc cinématographie. La sublime Julia Roberts arpente Rodeo Drive dans des cuissardes pointues, noires et vernies au style délicieusement provocateur. Si à cette époque les cuissardes ont donc plutôt mauvaise presse chez les filles sages, elles s’apprêtent à devenir des it-shoes incontournables. Merci Kate Moss, la fin des années 2000 voit débarquer des bottes toujours plus hautes sur la jambe, toujours plus serrées sur le mollet et toujours plus cool. Le modèle phare c’est la cuissarde plate qu’on porte avec une robe pull. Elle laissera sa place dans les années 2010 à la botte-collant qui monte carrément tout en haut de la jambe et qu’on retrouvera chez Dior, Versace, Burberry ou Isabel Marant.

ET MAINTENANT ?

Cette saison (et même si les bottines font toujours et encore de la résistance) c’est le retour de la botte haute qu’on porte avec aplomb. La cavalière (plate ou à talons) mais aussi la santiag revisitée sont parmi les plus tendance. Chez Isabel Marant, c’est la hauteur XXL qui fait encore rêver, Maje propose des talons hauts ultra désirables et Claudie Pierlot modernise la botte cow-boy pour la rendre plus parisienne. Il ne reste plus qu’à faire son choix.

 Retrouvez notre offre de bottes sur le rayon Chaussure Femme