Noel monstre
Noel monstre

L’interview mode de Margaux Lonnberg

134 partages
publié le 08 novembre 2012 à 12:49

Elle ressemble à une égérie Alexander Wang : ossature graphique, peau diaphane, style androgyne… Un physique de papier glacé qui a pourtant choisit une façade pixelisée pour s’exprimer. Son Blog « The Killing Moon » est un moodboard, des instants volés ou offerts de sa vie, où s’enchaînent coups de coeur, tatouages le tout rythmé par des morceaux de Bat for Lashes. 

Elle participe d’ailleurs à une expérience unique celle de L’Officiel New Talents, le premier magazine papier hybride, à la lisière du blog et du journalisme. Une réussite ! 

Pour Carnet Mode, elle nous parle de son parcours, de la mode, de ses expérience et de la naissance de sa marque éponyme… Focus.

Parle-nous de ton blog. Tu l’as créé dans quel but ?

Personnellement, je ne considère pas The Killing Moon comme un blog mais plutôt comme un carnet de bord, rempli d’images, de musique…Il y a une certaine poésie dans tout ce que je poste. Après, on aime ou on aime pas, mais je pense que c’est justement ce que viennent chercher mes lecteurs.

Quel rapport entretiens-tu avec la mode ?

Je ne suis pas une modeuse, parce qu’aujourd’hui c’est quelque chose de très éphémère. Avant, la mode accompagnait un style de vie, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui. Je fais ma mode avec ce qui m’inspire, à savoir ce qui se passe autour de moi. Mais je ne suis jamais les tendances. D’ailleurs, je ne connais même pas celles de cet hiver.

Ton blog t’as ouvert beaucoup de portes. Ta plus belle collaboration, tu la dois à qui ?

C’est sans aucun doute mon interview avec Olivier Theyskens qui m’a le plus marqué.  Je n’oublie pas non plus tous les gens de talent que j’ai eu la chance de rencontrer (journalistes, photographes).

Parles-nous un peu de ton expérience l’Officiel New Talents…

Honnêtement, au début je ne comprenais pas vraiment le concept. La presse et les blogs sont comme chien et chat : notre travail se joue sur la spontanéité. Nous ne sommes pas vraiment journaliste….Surtout moi qui n’écrit pas.

Mais j’ai su proposer des sujets intéressants, qui collaient plutôt bien à l’image de l’Officiel Mode. Je retiens surtout mon interview d’Olivier Theyskens. C’était ma première interview, il fallait trouver un angle, des questions pertinentes. Nous avons conversé pendant 1h via skype. C’était incroyable. Je crois que lui aussi a beaucoup aimé mon papier. Je me suis mise en danger et je ne regrette pas.

Tu as vraiment une identité stylistique, ça te viens d’où ?

De mon éducation j’imagine dans un premier temps. Ma mère s’est toujours bien habillé dans un style assez proche de Jane Birkin. Au delà du vêtement en lui même, c’est plus la musique, le cinéma. C’est une globalité, une attitude….Comme j’aime le dire : Une dégaine

Les filles rêvent d’avoir tes cheveux blonds de bébé : accepterais-tu de te les teindre pour un projet ?

Tout dépend justement du projet. Il y a un an encore, j’étais brune. Mais je suis très rapidement revenue a mon blond qui fait partie intégrante de mon identité.

Si l’on devait lire dans une boule de cristal, on te retrouverait où dans dix ans ?

A New-York avec une boutique sur Grand Street !!!

Dans quel magasin tu nous conseilles d’aller faire du shopping les yeux fermés ?

Nulle part en particulier. Je suis fan d’ACNE mais je ne suis pas une serial-shoppeuse. Je marche au coup de coeur. J’ai besoin de toucher le produit, les matières…Mais ceci dit, les grands magasins comme les Galeries Lafayette nous permettent de voir les collections de créateurs internationaux.

Ton modèle, c’est qui ?

Je n’ai pas vraiment de modèle ou de muse. Je pourrais répondre ma maman, mes ami(es) ou mon mec.

Y’a-t-il une collection qui t’as marqué en particulier cette saison ?

J’aime beaucoup Olivier Theyskens pour Theyskens’ Theory. Et puis, Alexander Wang – toujours

La tendance à laquelle tu n’adhèreras décidément jamais ?

Je ne parlerais pas de tendance, mais de plus de pièces : je ne supporte pas les baskets compensées d’Isabel Marant. En revanche, je suis plutôt fan de la collection de Martin Margiela pour H&M. Mais mon vrai bonheur, c’est ma marque, que je viens juste de créer : ça s’appelle MARGAUX LONNBERG…et elle commence à être vendue partout dans le monde. Je suis vraiment heureuse.

www.margauxlonnberg.com

http://thekillingmoonconfused.blogspot.fr/

A découvrir sur Carnet Mode :

- l’interview mode de Kenza

- L’interview mode de Natacha Steven

-L’art de poser pour un street style

 

Margaux fait partie des blogueuses mode incontournables, découvrez notre sélection.

COMMENTAIRES